Hommage au
Lieutenant-Colonel
Arnaud BELTRAME
visiteurs : 38573
 ACCUEIL
•  •  •  •  •  •
Dessin de Lucille CLERC
Hier - Aujourd'hui - Demain
•  •  •  •  •  •

Écouter la chanson
"Je suis CHARLIE"
de JB Bullet
•  •  •  •  •  •
OFFRES
•  •  •  •  •  •
AULNOY
•  •  •  •  •  •
LA GRANDE GUERRE
1914-1918
•  •  •  •  •  •
COMMANDES
•  •  •  •  •  •
AUNO RANDO
•  •  •  •  •  •
GENEALOGIE
•  •  •  •  •  •
•  •  •  •  •  •
 
LIENS EXTERNES
Aulnoy-lez-valenciennes  
 

CONCEPTION
webmastergille@bbox.fr
Total visiteurs sur AUNO-RANDO - 8241 - depuis mercredi 19 novembre 2014
 
Auno-Rando 2015
Président Daniel DUSART - Secrétaire Audrey MOULY - Trésorier Fulbert CHARLET
 
Périodes des marches : "2014" - "2015" - "2016" - "2017" - "2018"
Janvier  Février  Mars  Avril  Mai  Juin  Juillet  Août  Septembre   Octobre  Novembre  Décembre
(Cliquer sur le nom de la ville visitée pour mieux la connaître)


 
28 mars 2015  Aulnoy-lez-Valenciennes
5 kms - 9 kms - 11,5 kms  - Parcours du coeur
 
 

5 kms
 
 
 
 
 

9 kms
 
 
 
 
 
 

11,5 kms
 
Les participants à l'arrivée
 

21 mars 2015  Mecquignies
9 kms - 19 randonneurs - Fraiche et grise météo - 7°
Altitude moyenne 140 m
 
 
Monument aux Morts réalisé par Euclide Bavay-Lixon  (Marbrier). Inauguré le 31 juillet 1921.
 
 
Faits historiques : Paroisse du Hainaut dès 1186.
Le chapitre de Maubeuge y conserva des biens et des droits féodaux jusqu'à la révolution. En 1789, sa cure avait pour succursale Obies, qui en fut séparée en l'an XL.
Ce village n'avait que 315 habitans au commencement du dernier siècle; il en compte aujourd'hui 945.
Sa superficie consiste en 477 hectares , ainsi répartis : 285 en terres à labour, 41 en prés, 109 en vergers, 7 en jardins, 15 en terrains vagues, 5 en propriétés bâties, 13 en roules et chemins, et 2 en ruisseaux. La qualité du sol y est médiocre. On y cultive le blé, l'orge, le seigle, l'avoine, les féveroles et les pommes de terre. Son produit principal est le blé. On trouve à Mecquignies 1 fabrique de clous 1 brasserie et 1 moulin à farine.
 
 
 
 
La chapelle construite en 1902 par le couple FATREZ-DETOURBE
 
 

14 mars 2015  Bavay (Bagacum)
9,2 km - 21 randonneurs - Belle et fraiche météo - 11°
Altitude moyenne 145 m
 

Monument aux morts de Louvignies-Bavay
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retraité depuis 2012, Claude Bulat a consacré sa vie professionnelle à l’agriculture. À Audignies, où il vit depuis toujours, il vendait et réparait du matériel agricole. Il lui est alors venu l’idée d’ériger un oratoire en hommage à Saint-Etton, un moine irlandais très célébré à Dompierre-sur-Helpe, où il s’était installé. En tant qu’agriculteur, Claude Bulat s’est toujours identifié à Saint-Etton : « Nous voulions le mettre dans notre jardin ma femme et moi, mais comme nous n’avons pas d’enfant, nous ne savons pas ce qu’il en serait advenu à notre décès. » L’idée d’en faire don à la commune fait son chemin, et le maire aldinois Christian Dorlodot accueille l’offrande avec enthousiasme.
L’oratoire a été fabriqué par la marbrerie Walqueman. Il comprend une statuette à l’effigie de Saint-Etton. Installé mardi rue d’Hargnies, à deux pas de la mairie, l’oratoire a reçu ce dimanche midi la bénédiction du diacre de Bavay, Bernard Verlinden. Et la chorale d’Obies a entonné une prière à Saint-Etton, devant une centaine de personnes.
Célébré tous les ans à Dompierre-sur-Helpe par le biais d’une procession, Saint-Etton ne connaîtra pas les mêmes célébrations à Audignies, commune avec laquelle il n’entretient pas de lien historique. Mais le village du Bavaisis s’enrichit d’un lieu de culte supplémentaire.
Qui était Saint-Etton ?
Etton naît vers 590 en Irlande dans une famille noble. Très jeune, il devient moine. Ordonné prêtre, il se rend à Rome. Sacré évêque par le pape Martin 1er, Etton reçoit pour mission l’évangélisation de l’Artois, puis de la Thiérache. Il s’installe sur le site d’un ancien culte païen, à Fussiau (ou Fuxiau), devenu aujourd’hui Dompierre-sur-Helpe.
Proche de la population, il administre les sacrements aux paysans. Il est réputé pour ses miracles, comme celui d’avoir guéri un jeune bouvier sourd-muet à l’aide d’un bâton de noisetier. Il meurt en l’an 662 et devient ensuite le grand protecteur des animaux, en particulier les bovins.
Depuis plus de mille ans, le village Dompierre célèbre chaque année son saint avec une messe et une procession.
 
Le château d'Audignies
Les travaux historiques attribuent la construction du château d'Audignies (à l'origine, la grosse tour carrée située à un angle et désignée comme donjon) à Guillaume de Sars (1370-1438) , fils d'Alard dit Lion de Sars, premier seigneur d'Audignies au début du 15e siècle. Guillaume de Sars fut prévôt du Quesnoy (1409-18), puis Bailli de Hainaut (1418-22) et Chambellan Conseiller de Philippe le Bon (1427) .
Le château apparaît ensuite dans le testament daté de 1525 du seigneur Jean du Chasteler (possédant de nombreuses terres dans la région, notamment la seigneurie de Wadimpréau), qui ne transforme pas le château.
L'image de l'Album de Croÿ montre le village d'Audignies vers 1600 et le donjon sans toiture.
L'édifice bénéficie cependant ensuite de plusieurs réparations entre le XVIIe et le XIXe siècle : Guillaume II du Mont, Bailli de Chimay et Beaumont, puis Conseiller Souverain de Hainaut, devint propriétaire du château qu'il aménagea pendant le premier quart du XVIIe siècle, en réunissant la tour et le corps de logis et en rehaussant la tour de deux niveaux.
 
 

7 mars 2015  Louvignies-Quesnoy
8,5 km - 19 randonneurs - Très belle météo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jadis et Maintenant à AULNOY - Jean-Pierre DUSART Siège social Médiathèque François RABELAIS, rue Saint Juste à AULNOY-LEZ-VALENCIENNES
Copyright© 2018 tous droits réservés